Voici un petit récap très intéressant de certains termes utilisés en savonnerie et des explications sur certains composants :

Abricot (huile de noyaux) : prunus armeniaca

Obtenue par première pression à froid, l’huile de noyaux d’abricot est très riche en vitamine A et acides poly-insaturés. Elle est un embellisseur du teint et huile de bronzage. De par ses propriétés tonifiantes et revitalisantes, elle est recommandée pour les épidermes déshydratés, fatigués et les teints ternes. Son indice de saponification est de 185 à 195, son facteur INS est 91 et son indice d’iode est 100.

Acides gras insaturés : (contexte savon)

Les huiles végétales en contiennent naturellement. Ainsi, en utilisant des huiles riches en acides gras insaturés, on obtiendra un savon plus souple et plus hydratant. Les huiles contenant davantage d'acides gras insaturés sont liquides à température ambiante. Il s’agira plus souvent de l’acide linoléique (oméga 6), l’acide oléique (oméga 9) et l’acide ricinoléique (cet acide joue également sur l’aspect de la mousse).

Acides gras saturés : (contexte savon)

Les huiles contenant une forte proportion d'acides gras saturés sont solides à température ambiante (c'est le cas de l'huile de coco ou de palme). Ils influent sur la dureté du savon, son pouvoir lavant et l’aspect de la mousse. L’acide palmitique, l’acide laurique et l’acide stéarique en font partie.

Agent actif :

Un agent actif est une substance de soin des produits cosmétiques. Il ne représente cependant qu'un faible pourcentage d'un produit cosmétique constitué essentiellement par les excipients qui en déterminent en grande partie la qualité. Les vitamines, les hydratants tels la glycérine sont des agents actifs ainsi que beaucoup d'extraits végétaux (aloe vera, camomille, algues...). L'agent actif est donc important dans la composition mais figure rarement en tête de liste d’ingrédients. Donc ne pas se contenter de lire le devant d’un produit qui argumentera sur l’agent actif, voir plutôt quelle place ce dernier occupe dans la liste INCI.

Alcali : hydroxyde de sodium ou hydroxyde de potassium

De l’arabe « al-qaly » (plante à soude), l'alcali est une lessive de soude ou de potassium, la première produisant un savon dur, la seconde un savon mou. Ces deux alcalis fixes étant fortement corrosifs, leur manipulation exige de grandes précautions. Dans le domaine du pH, on parle de pH alcalin (basique) quand ce dernier dépasse 7 ; en dessous de 7, on parle de pH acide. Si le pH est 7 ou 7,5, on parle de pH neutre.

Aloe vera ou aloès : aloe barbadensis

Le gel extrait des feuilles de la plante d’aloe vera est très hydratant. C’est pour cette raison qu’on la surnomme « la plante de la peau ». La plupart des produits hydratants n’agissent qu’en surface (couches superficielles de l’épiderme). Le gel d’aloe, lui, est capable de traverser les différentes couches cutanées, qui associé à de la vitamine E, va permettre de nourrir le derme et l’hypoderme. Cependant, tous les gels d’aloe ne se valent pas. Le plant doit avoir au moins trois ans pour présenter un gel avec toutes ses vertus. Pour être efficace sur la peau, le produit cosmétique doit renfermer au moins 70% de gel d’aloe natif et, de préférence, ne doit pas contenir d’eau. Par voie interne, son jus doit au moins contenir 50% d’aloès. Le gel d’aloe possède de multiples propriétés : apaisantes et cicatrisantes (notamment par sa forte teneur en polysaccharides qui ont des propriétés anti-inflammatoires, stimulant ainsi la cicatrisation par la formation de lymphocytes et de fibroblastes dans la peau et dans le tissu conjonctif). Lors de son application, le gel crée un film d’hydratation à la surface la peau, la protégeant ainsi de la déshydratation et des agressions extérieures. Ses propriétés antiseptiques soulageront les affections cutanées (acné, psoriasis, eczéma…). Il est également un excellent régulateur de pH et active le renouvellement cellulaire en débarrassant la peau de ses cellules mortes.

Amande douce (huile) : prunus dulcis ou prunus amygdalus dulcis

L'huile d'amande douce est très riche en vitamines A, B, E et F. Par ses propriétés adoucissantes, émollientes, lubrifiantes et apaisantes, elle s'adresse particulièrement aux peaux sèches et irritées. Elle convient même aux épidermes sensibles des bébés. Son indice de saponification est de 189 à 196, son facteur INS est 97 et son indice d’iode est 99.

Amphiphile :

Terme qualifiant les molécules qui ont une partie hydrophile (attirée par l’eau) et une autre partie hydrophobe (pas attirée par l’eau).

Arachide (huile) : arachis hypogaea (sodium peanutate en base de savon)

Extraite à partir des cacahuètes, c’est l'huile d’arachide de deuxième extraction qui est utilisée en savonnerie. Son indice de saponification est de 189 à 196, son facteur INS est 99 et son indice d’iode est 92.

Argan (huile) : argania spinosa

Tirée des amandons crus de l’arganier, originaire du Maroc, l'huile d'argan cosmétique est obtenue par pression à froid. Riche en vitamines E, F et en insaponifiables, elle est réputée pour ses qualités nourrissantes, restructurantes, régénérantes et cicatrisantes. Son pouvoir antioxydant (prévient l'épiderme du vieillissement cutané) et son action protectrice contre les agressions extérieures (soleil, vent, froid) en font une huile précieuse que l'on surnomme« trésor de la nature ». Elle renferme 80% d’acides gras insaturés. Son indice de saponification est de 190 à 195, son facteur INS est 95 et son indice d’iode est 95.

Avocat (huile) : persea gratissima

Obtenue par première pression à froid, l’huile d’avocat appartient au groupe oléique et est remarquable par sa teneur élevée en acide palmitoléique. Riche en lécithine et vitamines A, D, et E, elle est un protecteur cutané et répare les peaux sèches à très sèches et calme les irritations. Elle est également très utile pour réparer les peaux endommagées par le soleil, ou les climats rudes, pour les peaux déshydratées et mal nourries. Son indice de saponification est de 177 à 198, son facteur INS est 99 et son indice d’iode est 86.

Base alcaline :

Solution basique présentant un pH supérieur à 7. Dans le contexte du savon, l’une des deux principales bases alcalines : la soude caustique ou la potasse caustique.

Cacao (beurre) : theobroma cacao

Matière grasse végétale extraite par pression des fèves de cacao, le beurre de cacao contient 53% de matière grasse, ce qui lui confère une grande propriété hydratante particulièrement aux peaux sèches, déshydratées ou dévitalisées. Riche en vitamines A, B, C, E, en minéraux, tels que le fer, le calcium, le cuivre, le magnésium et en flavonoides, polyphénols anti-oxydants, le beurre de cacao neutralise les radicaux libres, restructure l’épiderme, prévient la déshydratation de la peau, apaise, hydrate et protège l’épiderme, redonne l’élasticité à la peau. Puissant antioxydant, il prévient du vieillissement prématuré de la peau. En saponification, le beurre de cacao est utilisé en petite quantité (5 à 15% maxi pour créer un savon qui dure plus longtemps). Tout comme le beurre de karité, il dépose un film protecteur sur la peau. Son indice de saponification est 194, son facteur INS est 157 et son indice d’iode est 37.

Calendula (huile) : calendula officinalis

L'huile de calendula est obtenue par macération des fleurs de souci (en général dans de l’huile de tournesol). Ses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires soulagent les irritations cutanées et les coups de soleil. Idéale pour les épidermes délicats, sujets aux rougeurs, irritations et aux dessèchements. Elle est même recommandée pour la peau délicate des bébés.

Cire d’abeille (saponifiée) : sodium beeswax

Émulsionnant d'excellente qualité pour la peau qui jouit aussi d'un pouvoir nettoyant doux.

Coco (huile) : cocos nucifera

Obtenue à partir de la pulpe et du lait de la noix de coco, l’huile de coco est riche en vitamine E et présente une teneur importante en glycérol.  La composition chimique de l’huile de coco est remarquable par son taux élevé d’acides gras à chaînes courtes et son faible taux d’insaturation. Lisse et rend la peau soyeuse. Solide à température ambiante. Son indice de saponification est 250 à 257, son facteur INS est 258 et son indice d’iode est 10.

Coprah (huile) : cocos nucifera (sodium cocoate en base de savon)

Fabriquée à partir de l’amande séchée ou albumen du fruit de la noix de coco, l’huile de coprah est très riche en acide laurique. Elle est principalement utilisée dans la fabrication de savons. Au-delà de 20°, elle présente une forme solide. Son indice de saponification se situe en 250 et 260 et son indice d’iode est de 7 à 10.

Excipient :

Un excipient est une substance aqueuse ou grasse. Il représente quantitativement la part la plus importante dans un produit cosmétique. L'eau, les graisses, les cires, les huiles et les alcools gras en font partie. Cette part déterminante dans la composition explique que l'excipient (ou base) joue un rôle fondamental dans la qualité d'un produit car c'est l'excipient qui permet de maintenir ou restaurer le film hydrolipidique de la peau d'où l'intérêt des graisses et huiles végétales dont les propriétés sont bien supérieures aux huiles minérales.

Facteur INS (Iodine Number Saponification value)

Le coefficient INS s’obtient en ôtant l’indice d’iode de l’indice de saponification du corps gras concerné. Il permet d'estimer la qualité du savon que donnera ce mélange de corps gras. Les corps gras présentant un facteur INS trop élevé, donneront un savon trop dur et à l’inverse, s’il est trop faible, on obtiendra un savon trop mou, et de ce fait, ne pourront être utilisés seuls. L’idéal serait d’obtenir autour de 146.

Germe de blé : tritricum vulgare

L’huile de germe de blé est riche en vitamines A, E et acides gras. Ses propriétés anti oxydantes (efficaces en qualité de conservateur à additionner dans les préparations), anti radicalaires, régénérantes et assouplissantes font de cette huile un excellent soin pour les peaux déshydratées, dévitalisées, lésées ou matures. Son indice de saponification est de 180 à 195, son facteur INS est 58 et son indice d’iode est 128.

Glycérine ou glycérol : glycerin

On trouve la glycérine dans la nature sous forme d'esters (glycérides), dans toutes les huiles et graisses animales ou végétales, et on la prépare par hydrolyse de ces substances. Industriellement, le glycérol est un sous-produit de la fabrication des savons et des acides gras. Elle peut aussi être obtenue par synthèse à partir du propylène et par fermentation à partir des sucres. La glycérine est un humectant qui protège l'épiderme, adoucit la peau et la rend plus souple et plus extensible.

Huiles essentielles :

Dans le contexte du savon, elles sont principalement utilisées pour parfumer le savon de façon naturelle. Il existe plusieurs méthodes d'extraction des huiles essentielles mais la plus utilisée est l'entraînement à la vapeur ou l'hydrodistillation à partir de la plante fraîche ou sèche. La plupart des huiles essentielles sont obtenues par distillation et entraînement à la vapeur d'eau (sauf les huiles essentielles des hespéridés : citron, orange, etc.). Certaines huiles essentielles sont allergènes ou photosensibles (nécessitent d’être diluées). Malgré leurs diverses propriétés thérapeutiques, les huiles essentielles doivent être dosées et utilisées avec précaution, sous peine de se retrouver avec des troubles plus ou moins graves (la synergie de plusieurs huiles peut s’avérer épileptogène, par exemple). Elles sont déconseillées aux femmes enceintes, aux nourrissons et aux épileptiques.

Indice de saponification :

Il représente la masse en mg de potasse pour transformer en savon les acides gras et les triglycérides contenus dans un gramme de corps gras. Les huiles sont des esters du glycérol avec des acides gras (trois acides gras par molécule de glycérol). Dans ce cas la réaction de saponification avec la potasse demande trois molécules de cette dernière par molécule de triglycéride. Si la masse moléculaire de l'acide gras est plus grande, acide stéarique(C18) plutôt que palmitique(C16), dans une même quantité d'huile il y a moins de moles d'acide stéarique et il en résulte une plus faible consommation de potasse et un indice de saponification plus faible. Un indice de saponification faible correspond ainsi à des acides gras comportant une chaîne de carbone plus longue. Pour connaître la quantité nécessaire en soude, il faudra multiplier cet indice de saponification par 0,71.

Indice d’iode :

Cet indice indique la présence d’acides gras non-saturés dans les corps gras et se traduit le plus souvent en grammes d'iode absorbé par 100 grammes d'huile.

Insaponifiable :

Fraction résiduelle d’un corps gras n’ayant pas été transformée en savon. La teneur en insaponifiables de la majorité des matières grasses après saponification est de 0,5 à 2%. Elle représente le taux différentiel de saponification : si le taux de saponification est de 98%, la fraction d’huiles non transformées par les molécules de soude sera de 2%. Cette fraction peut être plus importante dans le karité (jusqu’à 15%) et dans la cire d’abeille (jusqu’à 50%). C’est pourquoi un calculateur spécialisé (the sage ou soapcalc) permet de déterminer le dosage approprié pour les différentes huiles utilisées (car elles présentent des caractéristiques différentes), l’eau et la soude en fonction du taux de surgraissage voulu. Ainsi, le savon sera plus hydratant par cette teneur en huiles libres. On qualifie généralement un savon de « surgras » lorsque ce dernier en contient au moins 5%.

Karité (beurre) : butyrospermum parkii

Issu des noix de l'arbre de karité très populaire en Afrique, le beurre de karité est une substance grasse riche en vitamine A, E et en latex, ce qui fait de lui un précieux allié de la peau et des cheveux. Ses propriétés sont multiples : nourrissantes, lissantes, restructurantes et anti-inflammatoires. Il a la capacité de restituer l’élasticité à la peau  et prévient la déshydratation par son effet filmogène. Le karitène qu’il renferme (un des composants du latex) offre une protection UV. Le karité a également une action cicatrisante sur les plaies, traitement des dermites sèches, dartres, mains gercées avec crevasse, vergetures, eczémas par régénération des couches épidermiques superficielles. Sa version liquide (voir oléine de karité) obtenue par un procédé de fractionnement, garantit une teneur en insaponifiables encore plus importante (en particulier les karistérols). Son indice de saponification est de 170 à 190, son facteur INS est 116 et son indice d’iode est 59.

Karité (oléine) : butyrospermum parkii butter extract

C'est la fraction liquide du karité, composée de molécules ayant un point de fusion bas. Elle possède les mêmes propriétés que le beurre mais est plus rapidement et plus facilement absorbée par sa présentation fluide. Bien que le beurre de karité possède déjà une part d’insaponifiables supérieure à la majorité des huiles végétales, l'oléine de karité en contient davantage. Convient à toutes les peaux en particulier les peaux agressées, déshydratées, sensibles, rêches, desquamées. Son indice de saponification est de 160 à 200 et son indice d’iode de 64 à 72.

Lait (poudre de lait écrémé) : sine adipe lac

Agent antistatique. Dans les savonneries industrielles, la poudre de lait sera le plus souvent utilisée. Dans les savonneries artisanales ou recettes « maison », nombreuses sont celles qui utilisent plutôt du lait liquide frais (lait de brebis, lait de chèvre, lait d’anesse). Dans tous les cas, le lait apporte un sérieux atout au savon et s’ajoute généralement à la trace.

Lait d’ânesse : donkey milk

Le lait bio d'ânesse est un tenseur naturel, il ralentit le vieillissement cutané en régénérant les couches superficielles de l'épiderme, il atténue le feu du rasoir, hydrate et  apaise les peaux à problèmes (psoriasis, acné, eczéma...) grâce à sa composition exceptionnelle en vitamines A, B, C et acides gras.

Lanoline : (lanolin)

La lanoline est de la suintine désodorisée, récupérée après dégraissage  de la laine de mouton, naturellement grasse, pour être utilisée dans la pharmacie et la fabrication cosmétique. Listée en allergène.

Miel : honey extract

Produit par les abeilles, à partir du nectar des fleurs qu'elles récoltent et entreposent dans les alvéoles de la ruche, le miel est un agent actif aux vertus hydratantes et nourrissantes. Il apporte douceur à la peau et aux cheveux.

Olive (huile) : olea europea (sodium olivate en base de savon)

Riche en acides gras essentiels et en vitamines A, B, C et E, l’huile d’olive a des vertus apaisantes et cicatrisantes. Son indice de saponification est de 188 à 196, son facteur INS est 109 et son indice d’iode est 82.

Onagre (huile) : Oenothera biennis

Naturellement riche en vitamine E, l’huile d’onagre est un excellent anti-rides. Son indice de saponification est de 195 à 205. Son facteur INS est 145 et son indice d’iode est 53.

Palme (huile) : elais guineensis (sodium palmate en base de savon)

Obtenue à partir de la pulpe de coco, l’huile de palme renforce la barrière cutanée par ses propriétés restructurantes et régénérantes. Sa teneur élevée en beta-carotènes en fait une huile « bonne mine » par excellence. Sa richesse en acides gras saturés la rend semi-solide à température ambiante, son point de fusion se situe entre 35 et 42°C. Son indice de saponification est 199, son facteur INS est 145 et son indice d’iode est 54.

Pépin de raisin (huile) : vitis vinifera

Riche en vitamine E, l'huile de pépin de raisin est excellente pour la peau. Ses propriétés antioxydantes (par sa teneur en omega 3 et 6) agissent contre les effets du vieillissement cutané. Utilisée seule, elle convient particulièrement aux peaux à tendance grasse. Les peaux plus sèches peuvent l’associer à une autre pour profiter de ses propriétés antioxydantes considérables. Son indice de saponification est 181 pour la potasse et 129 pour la soude. Son facteur INS est 66 et son indice d’iode est 131.

Potasse caustique (hydroxyde de potassium) : potassium hydroxide

Alcali indispensable au processus de saponification en vue d’obtenir un savon mou ou liquide. Il est représenté sous le symbole chimique de KOH. Elle est vendue sous forme de paillettes.

Saindoux (graisse de porc) : sodium lardate

La molécule de savon obtenue du saindoux est le sodium lardate. Son indice de saponification est compris entre 195, son facteur INS est 134 et son indice d’iode 61.

Solvant :

Additif qui permet de dissoudre d'autres substances. Par exemple, les huiles végétales servent de solvant aux huiles essentielles.

Soude caustique (hydroxyde de sodium) : sodium hydroxide

Alcali indispensable au processus de saponification en vue d’obtenir un savon solide. Il est représenté sous le symbole chimique NaOH. La soude est vendue sous forme de lessive de soude (liquide), en perles (forme de cristaux ayant l’aspect du gros sel) ou en paillettes. Sa manipulation nécessite de grandes précautions (lunettes de sécurité étanches, gants en caoutchouc et vêtements de protection) car c’est un produit extrêmement corrosif. De ce fait, procéder en plein air ou une pièce aérée est fortement recommandée afin d’éviter l’inhalation des vapeurs toxiques produites par la réaction.

Suif de bœuf : sodium tallowate

La molécule de savon obtenue du suif de bœuf est le sodium tallowate. Son indice de saponification est compris entre 197, son facteur INS est 157 et son indice d’iode 40.

Suif de mouton : sodium tallowate

La molécule de savon obtenue du suif de mouton est le sodium tallowate. Son indice de saponification est compris entre 195, son facteur INS est 156 et son indice d’iode 39.

Tensioactif :

C’est un agent de surface capable de modifier les propriétés de l’eau, de conférer à cette dernière un pouvoir mouillant. Un tensioactif est toujours amphiphile. Cependant, un composé amphiphile n’est pas forcément un tensioactif.

Traçage ou « trace » : 

La trace se produit pendant la saponification au moment où le mélange obtient une certaine consistance (aspect d’une belle mayonnaise). C'est à ce stade de cette réaction que l'on incorpore les additifs (huiles végétales, huiles essentielles, etc.) dans la pâte de savon. Ce stade est atteint lorsqu’une goutte de pâte à savon reste en surface.

Tocophérol :

Désigne toutes les formes de la vitamine E (alpha, bêta, delta ou gamma), la forme alpha étant celle qui en renferme le plus. Antioxydant agissant comme émollient dans le savon ou autres produits cosmétiques.

Tournesol (huile) : helianthus annuus

Riche en Oméga-6, l’huile de tournesol nourrit et protège les peaux agressées. Elle est également utilisée pour des macérats huileux (de pâquerettes, d’aloe vera, de fleurs de souci, etc.). Très riche en vitamine E et F, elle est nourrissante et adoucissante. Elle ne laisse pas de film gras sur la peau car elle est absorbée très rapidement. Elle est particulièrement recommandée pour les peaux sèches à très sèches. Son indice de saponification est compris entre 190, son facteur INS est 55 et son indice d’iode 135.

(Source : http://therapeutique-savon.over-blog.com/pages/Glossaire-647734.html)